Partenaires scientifiques pour la classe : un dispositif transformateur pour les actrices - Sciences Humaines et Sociales Access content directly
Conference Papers Year : 2021

Partenaires scientifiques pour la classe : un dispositif transformateur pour les actrices

Abstract

Notre recherche a été initiée dans le cadre de la mise en place d’un dispositif de formation à la programmation dans les classes primaire sous l’égide du programme « partenaire scientifique pour la classe », développé par la fondation « La main à la pâte ». Si des recherches ont été conduites sur ce type de dispositif (Lafosse Marin, 2012) peu se sont intéressées à leur caractère transformateur pour les acteurs et actrices qui le déploient : le corps enseignant et les étudiant.es. Pour investiguer cet objet, notre recherche s’appuie sur le dispositif de médiation numérique « Les filles qui » mis en œuvre à partir de mai 2016 dans la région de Brest. Ce dispositif consiste en des ateliers de programmation dispensés exclusivement par des étudiantes de l’Université de Bretagne Occidentale auprès d’élèves de primaire. A l’appui d’entretiens semi-directifs conduits auprès du corps enseignant (n=12) et des étudiantes (n=11), nous nous intéressons à ce que les acteurs et actrices du dispositif disent de leurs pratiques, de leurs représentations et à la manière dont ce dispositif bouscule ou pas leurs identités professionnelles. Pour discuter nos résultats, nous mobiliserons ce que Périer (2009) nomme « le temps nouveau » de l’école primaire, celui des partenariats scientifiques qui, tout en laissant plus autonomes les enseignant.es, les fragilise également. Se joue ici une remise en cause de leur identité professionnelle, un déplacement de leur rôle vers de l’accompagnement, les savoirs étant dispensés par les étudiantes. Mais pour autant, un tel partenariat est source d’innovation, d’ancrage de l’école dans la société numérique. Les étudiantes de leur côté sont traversées par la question de la bonne distance aux rôles et à leur équilibre : celui de la « grande sœur » et celui de l’enseignante. Il est question également pour elles d’empowerment qui exprime « ce processus par lequel un individu acquiert les moyens de renforcer sa capacité d’action, de s’émanciper » (Bacqué, 2005 :4), processus intéressant à saisir quand on sait que les sciences, et le numérique en particulier, sont dominées par les hommes.
No file

Dates and versions

hal-04025377 , version 1 (12-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04025377 , version 1

Cite

Cécile Plaud. Partenaires scientifiques pour la classe : un dispositif transformateur pour les actrices. Biennale internationale de l'éducation, de la formation et des pratiques professionnelles 2021. Faire/Se faire, Sep 2021, Paris, France. ⟨hal-04025377⟩
15 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More