Genre féminin et ingénierie, une équation impossible à résoudre? Un éclairage sous l'angle des tabous - Sciences Humaines et Sociales Access content directly
Conference Papers Year : 2022

Genre féminin et ingénierie, une équation impossible à résoudre? Un éclairage sous l'angle des tabous

Abstract

La présence minoritaire des femmes dans les formations d’ingénieurs (28.7% en moyenne en 2021) est souvent mise en regard de leurs très bonnes performances scolaires : comment expliquer un tel paradoxe ? C’est à l’appui du concept de tabou que nous proposons de comprendre cet état de fait. Entre imaginaire collectif et système de prohibitions et d’interdits, le concept de tabou peut nourrir une lecture plus distanciée des discriminations entre les femmes et les hommes en écoles d’ingénieurs et ainsi d’en saisir les ressorts profonds.
No file

Dates and versions

hal-04020142 , version 1 (08-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04020142 , version 1

Cite

Cécile Plaud. Genre féminin et ingénierie, une équation impossible à résoudre? Un éclairage sous l'angle des tabous. "Tabous" d'ingénieur.es. Interroger les "tabous" dans les activités et formations d'ingénieur.es, Réseau Ingénium, Dec 2022, Paris, France. ⟨hal-04020142⟩
35 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More